Quelques déterminations prises à l’issue de la session d’approfondissement (février 2017)

déterminations

Je sens que cette année je vais pouvoir changer de dimension de pratique. Un des obstacles, commun à notre cercle, c’est une difficulté karmique à être dans la vie réelle. Or l’Enseignement s’incarne dans notre vie et dans nos relations. Récemment, j’ai entendu un compagnon dire que la porte de la réalité s’ouvrait pour lui et cela me réjouit. Je vais l’accompagner jusqu’à ce qu’on réalise ensemble quelque chose de grand. J’ai confiance aujourd’hui, grâce à mes expériences, dans le fait que je ne tomberai plus dans les obstacles qui me sont habituels. Cette confiance m’a poussé à demander devant mon autel quelle détermination avoir pour l’année 2017. Ce que j’ai ressenti, c’est d’avoir un projet large pour la transmission de l’Enseignement dans la région Bretagne Sud qui accueille une réunion régionale trimestrielle. Je souhaite contribuer, avec les membres de l’équipe de préparation, à faire que nous accueillions une centaine de personnes à cette réunion. Pour ma famille de pratique, j’ai ressenti qu’il était important de développer un cercle de 30 personnes. Je m’engage à mettre tout en œuvre pour réaliser ces déterminations.

 Nous, nous sommes très reconnaissants de la qualité de ces sessions, de la clarté de ce qui s’y exprime. Écouter l’Enseignement et élargir notre projet, c’est ce que nous retenons. Abandonnons nos projets personnels et œuvrons au projet de nos aînés qui souhaitent devenir responsables de branche.

Ce matin, j’ai entendu que le sujet était de résoudre les karmas et un but comme cela n’admet pas la demi-mesure. Ça fait lever beaucoup de peurs en moi mais j’ai également entendu que la confiance naîtrait du souhait d’être guidé, accompagné par le monde spirituel afin d’affronter ces karmas. Leur résolution passera par le souhait d’offrir cet Enseignement aux autres comme moi-même j’ai eu la chance de le recevoir.

En me déplaçant avec mes compagnons chez des aînés, j’ai vérifié que nous pouvions entendre un projet plus large, plus vaste, qui ouvrait notre esprit. Je m’engage cette année à aller rechercher l’Enseignement avec mes compagnons, auprès de mes aînés.

Dans notre cercle, chacun fait tout seul, sans les aînés et sans permettre à d’autres de rencontrer cet Enseignement. Notre projet est d’avoir une recherche commune entre les membres actifs de notre cercle et nos aînés, afin que nos compagnons puissent goûter à la joie de partager avec d’autres ce chemin.

Lire la suite
Haut de Page