Les jeunes du Reiyukai se découvrent…

IMG_1603

Marie s’est investie dans la préparation du séminaire des jeunes. Elle a, comme la fondatrice Kimi Kotani encourageait les jeunes japonais à le faire,  » donné le meilleur d’elle-même « et elle en a récolté les fruits…

Suivre le chemin de l’Enseignement

 Ces derniers temps j’ai eu une pratique active puisque j’ai participé à la préparation du déménagement du Centre avec une équipe et du séminaire des jeunes pratiquants avec le noyau des jeunes. De nature peu sociable, plutôt solitaire, j’ai dû surpasser ce tempérament. Ce furent des moments forts, empli parfois d’émotions contradictoires, ballotée entre mon souhait de me laisser guidée par l’Enseignement et par les conditionnements ancestraux. J’ai senti que je ne devais pas agir de façon ordinaire en fuyant mais prendre cet investissement comme une action de pratique. Et les occasions de pratiquer n’ont pas tardé ! J’ai parfois été submergée par des états lors de certaines réunions Skype avec le noyau des jeunes. Je voulais imposer mes idées et la conception que j’avais d’un séminaire jeune, persuadée que je détenais la vérité. Un vrai chemin de transformation m’était proposé ! J’ai essayé de l’emprunter…

Une réalité affrontée avec courage

 Tout ce chemin m’a énormément fait progresser, j’ai ainsi pu inviter un jeune homme à découvrir l’Enseignement lors de ce séminaire jeune. Cette idée était impensable pour moi, il y a quelques mois ! La relation avec lui s’est révélée très dure et conflictuelle. J’ai vu que j’avais une relation karmique profondément difficile avec les hommes, aspect qui se retrouve d’ailleurs depuis des générations du côté de ma mère. J’avais une intense envie de fuir, cependant, j’ai trouvé le courage de rester jusqu’au bout de ce weekend. Malgré ces difficultés, Alexandre m’a exprimé l’envie de pratiquer. Ma première réaction a été de le rejeter violemment, encore coincée dans mes états, en le « donnant » à quelqu’un d’autre … Dans les jours suivants le séminaire, je me suis raccrochée à l’Enseignement : j’ai récité le Soutra en demandant à être guidée sur mon rôle auprès de lui, je me suis reliée aux ainés et aux jeunes pratiquants. J’ai entendu qu’il fallait que j’apprenne à être plus simple dans ma pratique et plus « docile », à accepter les situations telles qu’elles étaient et non comme j’avais envie qu’elles soient avec mon esprit rebelle.

Merci à Malory de m’avoir fait comprendre, grâce à sa prise de parole, qu’il fallait que je développe de l’acceptation et de la curiosité envers ma pratique et ma vie.

Merci à Armand pour son appel qui m’a vraiment encouragée à découvrir ce nouveau compagnon même si la relation est compliquée car c’est dans ces liens que l’on progresse.

Et merci à tous, pour ce super weekend et ses échanges de grande qualité

J’ai hâte de créer avec vous une pratique des jeunes de France dynamique !

Marie

 

Lire la suite
Haut de Page