La clé du Soutra du Lotus

Frédérique

J’ai commencé à réciter le Soutra en février 2016. Je vivais une situation familiale très conflictuelle, insupportable pour moi. Je ne voyais plus mon père, en fait je ne voyais plus grand-monde dans ma famille. Je souhaitais vraiment trouver une solution à cette situation et c’est à ce moment-là que j’ai rencontré mon aînée de pratique, lors d’un co-voiturage de cinq heures durant lequel elle m’a parlé de son chemin dans le Reiyukai ! J’ai ressenti immédiatement que c’était une clé.
J’ai donc commencé à réciter le Soutra et rapidement, il s’est passé beaucoup de choses. Curieusement, mon père qui ne voulait plus me voir m’a rendu visite et m’a parlé durant deux heures, lui qui a de gros problèmes de communication. J’ai constaté des changements chez tous les membres de ma famille. Je conservais cependant beaucoup de rancœur et de colère à leur égard, engendrées par des actions passées mais petit à petit, au fur et à mesure des récitations, j’ai eu le sentiment que mon cerveau se nettoyait de ce poison. Je pouvais les rencontrer sans ces émotions négatives comme si j’avais tout oublié des actes passés. Plus de rancœur ni de colère ! Je me suis rendue compte alors que je voyais, au-delà des actes ou paroles passés, leur souffrance. Je n’étais plus focalisée sur ma propre souffrance et je pouvais leur témoigner de la bienveillance. J’ai persévéré dans la récitation et j’ai constaté qu’à chaque fois que je récitais, il se passait des choses incroyables : une de mes sœurs, par exemple, qui rebroussait chemin pour me venir me voir ce qui était très inhabituel chez nous !
J’ai vraiment le sentiment que la récitation du Soutra lève des voiles, me purifie, m’ouvre à une conscience différente. Aujourd’hui, je vais mieux et les relations familiales se sont apaisées. J’ai vraiment envie de partager ce chemin avec d’autres gens pour qu’ils puissent eux aussi résoudre des souffrances karmiques profondes.

Frédérique

Lire la suite
Haut de Page